Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est un trouble courant qui concernerait 350 millions de personnes dans le monde12.

En France, près de 3 millions de personnes ont vécu une dépression au cours des douze derniers mois et 19 % des Français de 15 à 75 ans (soit près de 9 millions de personnes) ont vécu ou vivront une dépression au cours de leur vie34.

Ce trouble a des origines multiples: facteurs sociaux, psychologiques et biologiques 2.

La dépression est différente des sautes d’humeur habituelles et des réactions émotionnelles passagères liées au quotidien. Elle peut entraîner une souffrance importante et engendrer une altération de la vie scolaire, familiale et professionnelle 2 5.

De longue durée ou récurrente, la dépression peut devenir une maladie grave. Rarement, dans les cas les plus sévères, elle peut conduire au suicide 1.

La dépression se caractérise par 1 5:

  • Des sentiments de tristesse
  • Des sentiments de culpabilité inappropriés
  • Une faible estime de soi
  • Des pertes d’intérêt ou de plaisir
  • Des troubles du sommeil (insomnie ou au contraire excès de sommeil)
  • Des troubles de l’appétit (souvent associés à une perte ou un gain de poids)
  • Une sensation de fatigue ou une perte d’énergie
  • Un manque de concentration
  • Des pensées de mort ou des idées suicidaires
Si vous avez observé plusieurs de ces symptômes depuis plus de 2 semaines, presque chaque jour / presque toute la journée, consultez votre médecin. Celui-ci pourra diagnostiquer une dépression et vous aider à la prendre en charge 1.

Comment traiter la dépression ?

La dépression est une maladie associée à une perturbation du fonctionnement du cerveau affectant l’ensemble de l’organisme ainsi que la personnalité. La volonté seule ne suffit pas pour agir sur une maladie aussi complexe. Un traitement et une prise en charge adaptés à chaque personne et à l’intensité des troubles sont donc absolument nécessaires 3 4.

L’épisode dépressif, en fonction du nombre de symptômes et de leur gravité, est catégorisé comme léger, modéré ou sévère 2. Lorsqu’elle est considérée comme légère, la dépression peut être traitée sans antidépresseur 1. Dans les cas où elle a été diagnostiquée comme modérée ou sévère, l’association d’un soutien psychosocial à des antidépresseurs et une psychothérapie, est recommandée pour son traitement 2.

Dans le but de protéger le patient, notamment en cas de risques suicidaires avérés, il peut arriver qu’une hospitalisation en milieu spécialisé soit nécessaire 5 6. De façon générale, toute prise en charge nécessite une collaboration étroite entre le patient et le soignant pour déterminer le projet de soins. La guérison d’un trouble psychique nécessite une participation et un engagement importants de la part du malade 3 4.

Le rôle de l’entourage ne doit pas non plus être sous-estimé, dans la mesure où il peut protéger un malade qui a perdu confiance en lui. 3 4

Qu’est-ce qu’une psychothérapie ?

La psychothérapie est une méthode de traitement utilisant les ressources de l’activité mentale 7.

Traitement à part entière de la dépression, quel qu’en soit le type, le niveau de sévérité ou l’ancienneté, la psychothérapie peut conduire à une meilleure gestion de la maladie, amélioration des symptômes, diminution des fréquences des épisodes voire à la guérison complète et durable ainsi qu’à la prévention de rechute. Dans tous les cas, elle contribue à une amélioration de la qualité de vie 3 4.

Elle est réalisée par un professionnel formé à l’écoute et à la compréhension des problèmes psychologiques (psychiatre ou psychologue) 4 5. La qualité de la relation entre le patient et le praticien est un élément primordial de la réussite d’une psychothérapie 3 4. En effet, une des règles essentielles de cette relation est de permettre l’expression de ce que vit, ressent ou pense le patient en toute liberté, sans craindre d’être jugé ou critiqué 4.

La durée d’une psychothérapie peut beaucoup varier en fonction du type de dépression, de sa sévérité et de la situation de la personne qui consulte 3.

Le professionnel choisira la psychothérapie la plus adaptée à votre situation 6 :

  • La psychothérapie analytique a pour objectif d’amener le patient à comprendre ses conflits psychiques en faisant revenir au niveau conscient les souvenirs qu’il a refoulés
  • La psychothérapie comportementale et cognitive a pour objectif d’aider le patient à s’adapter à la vie quotidienne pour faire disparaître ses symptômes
  • La psychothérapie familiale (ou systémique) a pour but de faire évoluer la sphère familiale vers un fonctionnement plus souple, en permettant les évolutions individuelles sans mettre l’organisation familiale en danger.

Qu’est-ce qu’un traitement anti-dépresseur ?

Les traitements antidépresseurs agissent sur les symptômes de la dépression.

Au terme d’une consultation médicale, ces médicaments ne seront prescrits généralement que si le diagnostic conclut à un épisode dépressif “caractérisé” d’intensité modérée ou sévère 5.

Ces médicaments n’agissent pas de façon immédiate. Le délai nécessaire pour la survenue de l’amélioration des symptômes est en général de 2 à 4 semaines et de 6 à 12 semaines pour une rémission complète 5.

Pour la réussite du traitement, le respect des prises régulières ainsi que des doses prescrites est très important 5.
N’arrêtez surtout pas votre traitement de votre propre initiative sans demander l’avis de votre médecin 6.

Le traitement comporte habituellement 2 phases 5: une phase aigüe de rémission des symptômes qui a une durée de 6 à 12 semaines ; et une phase de consolidation qui dure de 4 à 12 mois. La durée totale du traitement est donc de 6 mois au moins ; mais, afin de diminuer les risques de rechute, peut-être prolongée au-delà.

Les antidépresseurs, comme tous les médicaments, peuvent provoquer des effets indésirables et nécessitent un suivi 6.

La liste des effets indésirables que l’antidépresseur peut induire est indiquée dans sa notice. Ces effets ne surviennent pas chez tous les patients et ne sont pas obligatoirement associés chez une même personne. Ces effets sont généralement transitoires et surviennent rapidement en début de traitement ou après augmentation de la posologie 8.

Votre médecin adaptera si besoin les doses des médicaments en fonction de leurs effets bénéfiques ou indésirables. Il vous précisera les signes qui doivent vous alerter et vous conduire à consulter 6. Certains antidépresseurs nécessitent un suivi particulier (prises de sang régulières par exemple).

Il est important de signaler à votre médecin les effets indésirables et vos difficultés ou réticences à suivre votre traitement 6. N’arrêtez surtout pas votre traitement de votre propre initiative sans demander l’avis de votre médecin 6.

Quel suivi médical ?

Le suivi sur le long terme est important. Le traitement et le suivi régulier, préviennent les complications de la dépression (risque suicidaire, passage à un état chronique, rechutes) 4.

Le suivi médical a pour objectifs 5:

  • De vérifier que votre traitement est bien adapté à votre situation ; afin, si ce n’était pas le cas, de le modifier le cas échéant
  • D’effectuer les examens médicaux de surveillance nécessaires
  • De suivre les éventuels effets indésirables

Quelques conseils pour rendre votre traitement plus efficace 9:

  • Faites vous expliquer votre maladie et acceptez de vous faire soigner
  • Acceptez d’être aidé, faites confiance et exprimez ce que vous ressentez
  • N’hésitez pas à parler de vos idées suicidaires avec votre médecin et votre entourage
  • Notez vos questions pour préparer votre prochaine consultation
  • Apprenez à reconnaître l’aggravation des symptômes
  • Respectez le traitement prescrit et sa durée
  • Signalez tout effet indésirable à votre médecin traitant
  • Faites-part au médecin qui vous suit de votre désir d’enfant, d’un début de grossesse, d’une opération chirurgicale prévue, etc.
  • Veillez à respecter le rythme des consultations et des examens convenus avec votre médecin et les autres intervenants 5

Les antidépresseurs au quotidien

Peut-on prendre d’autres traitements ?

Cela est possible, cependant, avant de prendre un autre médicament pendant votre traitement, il est nécessaire de demander un avis médical7.
La prise d’un autre médicament, ou d’un traitement phytothérapeutique, peut provoquer des interactions médicamenteuses et/ou nuire à l’efficacité de votre traitement 7.

Que faire en cas d’oubli ?

L’oubli occasionnel de la prise d’antidépresseur est sans conséquence. Cependant, ne devez pas modifier la dose des prises ou leur fréquence prescrite, pour compenser un oubli, sans en parler à votre médecin.

La bonne prise de votre traitement antidépresseur est capitale pour le succès de celui-ci.

Signalez à votre médecin tous les médicaments qui vous seraient prescrits par ailleurs ou que votre pharmacien aurait pu vous conseiller. Indiquez que vous suivez un traitement antidépresseur à tout professionnel de santé que vous seriez amené à consulter, notamment avant une intervention chirurgicale ou dentaire.

Doit-on modifier son alimentation ?

Certains antidépresseurs ont pour effets indésirables une prise de poids, une constipation, des diarrhées, des vomissements et/ou des nausées 7. Lors d’un traitement par antidépresseurs, la consommation de pamplemousse et de son jus est parfois déconseillée . En effet, cet aliment peut empêcher l’absorption correcte de certains médicaments et augmente le risque de survenue d’effets indésirables 7.

Peut-on conduire avec un traitement antidépresseur 10 11?

Tous les antidépresseurs peuvent induire des effets néfastes pour la conduite. Ces effets étant plus marqués en début de traitement, le plus souvent, le patient peut recouvrer ses capacités à conduire ou bout d’une ou deux semaines.
Le pictogramme indiquant le niveau de risque de conduite est présent sur la boîte des médicaments présentant une mise en garde ou une contre-indication à la conduite.

Faites part de ces effets indésirables à votre médecin pour qu’il vous aide à adapter votre régime alimentaire.
Avant de prendre le volant, parlez en avec votre médecin.

Comment se fera l’arrêt du traitement 8?

Lorsque le médecin le décidera, les doses d’antidépresseurs seront réduites de façon très progressives (de quelques semaines à quelques mois) de façon à minimiser le risque de survenue d’un syndrome de sevrage (syndrome lié à l’arrêt de l’antidépresseur).
Ce syndrome ne signifie pas que le patient est dépendant aux antidépresseurs. Il apparaît dans les jours qui suivent l’arrêt du traitement et est transitoire (dure moins d’une semaine en général). D’autre part, votre médecin augmentera la fréquence des consultations du fait du risque de réapparition des symptômes qui ont nécessité la mise en place du traitement.

Les symptômes les plus communs du syndrome de sevrage sont 5 8:

  • Anxiété, irritabilité, tension nerveuse
  • Cauchemars et autres troubles du sommeil
  • Sensations vertigineuses, troubles de l’équilibre et autres troubles neurosensoriels
  • Syndrome pseudo-grippal (nez qui coule, douleurs musculaires, malaise, nausées, vomissements, diarrhées, frissons)

Le syndrome de sevrage apparait dans les jours suivant l’arrêt, rarement au-delà d’une semaine et dure moins d’une semaine en moyenne.

En cas de survenue de certains de ces symptômes, contactez votre médecin.

Comment gérer la dépression au quotidien ?6

La dépression peut entraîner un renfermement sur soi, un isolement parfois responsable d’éloignement voire de rupture avec la famille et le travail ainsi qu’une perte de certains rythmes de vie (le sommeil ou les repas).

Demandez l’aide de votre médecin et de votre entourage, afin de 6:

  • Retrouver une bonne hygiène de vie (rythmes réguliers de sommeil, repas réguliers et équilibrés, activités physiques, loisirs, etc.)
  • Éviter l’usage de l’alcool ou de drogues
  • Pratiquer une méthode de relaxation 8
  • Pratiquer une méthode de méditation 8

Votre médecin peut, avec votre accord et en votre présence si vous le souhaitez, informer votre entourage pour mieux vous aider et vous soutenir, et si nécessaire vous mettre en relation avec une assistante sociale 6.

Vous pouvez prendre contact avec des associations de patients ou de familles de patients et participer à des activités associatives 6.

La rechute

La rechute est possible mais sa survenue n’est pas obligatoire.

Pour prévenir celle-ci un suivi médical est conseillé après l’arrêt des traitements et à distance de la rémission complète 8.

En cas de retour des symptômes de la dépression ou d’une anxiété, contactez votre médecin 8.

Mes traitements

Pour vous aider à bien suivre votre traitement ou aider l'un de vos proches à suivre le sien, créez un Mémo traitement. Ajoutez les médicaments à prendre selon la prescription du médecin. Ils sont alors notés aux heures de prise de la journée (matin, midi, soir, coucher) pour chacun des jours de la semaine. Imprimez-le pour l'avoir toujours sous les yeux ou avec vous.

Créer mon Mémo traitement
  1. OMS 2014. Définition de la dépression.
  2. OMS. La dépression Aide-mémoire numéro 369 Octobre 2012.
  3. La dépression. Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes. www.santé.gouv.fr consulté le 22/01/15.
  4. www.info-depression.fr Livret : La dépression chez l’adulte. En savoir plus pour en sortir. Repérer les symptômes, connaître les traitements, savoir à qui s’adresser. INPES. Consulté le 22/01/2015.
  5. Vidal Recos. Recommandations Pratiques 2014. p. 624-639.
  6. HAS. Guide affection de longue durée. La prise en charge d’un trouble dépressif récurrent ou persistant. Vivre avec un trouble dépressif. Septembre 2010.
  7. Larousse médical. Édition 2012. p 853.
  8. Afssaps. Bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l’adulte. Octobre 2006
  9. http://www.ameli-sante.fr/troubles-depressifs/depression-definition.html consulté le 23/01/15.
  10. Afssaps. Bon usage. Médicaments et conduite automobile. Mars 2009.
  11. Orriols L et al. ; CESIR Research Group. Risk of injurious road traffic crash after prescription of antidepressants. J Clin Psychiatry. 2012 Aug;73(8):1088-94.

My newsletter conseils

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez des conseils pour une meilleure santé !

Je découvre et je m'inscris